Qu’est-ce que l’incontinence urinaire ?

Vous ne pouvez pas répondre à cette question ? Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seul.e dans ce cas ! De nombreuses personnes ne savent pas ce qu’est l’incontinence urinaire. Elle se définit comme la perte d’urine involontaire, ou par le besoin de se rendre aux toilettes si souvent pendant la journée que cela en perturbe le bon déroulement.

Fondamentalement, l’incontinence urinaire (IU) est la fuite involontaire d’urine au mauvais endroit et/ou au mauvais moment. N’oubliez pas : ce n’est pas une étape normale du vieillissement, c’est une pathologie qui se soigne, et vous n’avez pas à rester seul.e pour y faire face.

Quelles en sont les causes ?

De multiples causes provoquent l’incontinence urinaire, une faiblesse ou des problèmes de vessie, par exemple :

L’incontinence n’est pas causée par:

Le fait est que l’incontinence peut être causée par une chose aussi simple que de boire trop de liquide, ou par des facteurs plus graves tels qu’un dysfonctionnement de votre système urinaire ou un problème au niveau de vos organes reproductifs. Afin de mieux comprendre les aspects scientifiques, lisez nos explications sur le « Fonctionnement de la vessie » et le « Fonctionnement des intestins ».

Quels sont les symptômes ?

Vous trouverez des informations détaillées sur les symptômes de l’incontinence urinaire ici. En principe, les signes physiques sont notamment :

Quels sont les différents types d’incontinence ?

Le type d’incontinence urinaire dont vous souffrez se détermine en fonction de la façon et du moment où de l’urine s’écoule involontairement. Vous reconnaissez-vous dans l’une des descriptions suivantes ?

  1. Urinez-vous parfois involontairement lorsque vous faites de l’exercice, toussez, éternuez, portez un objet lourd ou vous penchez ?
    Il s’agit probablement d’incontinence d’effort. Cela se produit lorsqu’une pression excessive s’exerce sur votre vessie pendant certaines activités.
    Elle est plus courante chez la femme, mais certains hommes peuvent aussi la développer suite à une opération de la prostate.
  1. Ressentez-vous parfois une envie urgente de vous rendre aux toilettes pour uriner ? Avez-vous l’impression de n’avoir que quelques secondes devant vous ?
    Il est possible que vous souffriez d’un syndrome de la vessie hyperactive (VHA), d’incontinence par impériosité, voire des deux.
    Avec la VHA, vous ressentez une envie urgente d’aller aux toilettes. Lorsqu’elle est accompagnée d’une incontinence par impériosité, vous finissez par subir des fuites urinaires et ne pas arriver aux toilettes à temps.
  1. Avez-vous répondu oui aux questions 1 et 2 ci-dessus ?
    Alors il est probable que vous souffriez d’incontinence mixte : une combinaison de l’incontinence d’effort et de l’incontinence par impériosité.
  1. Souffrez-vous d’un problème neurologique à un stade avancé tel que la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson ou la sclérose en plaques (SEP) ?
    Alors il est probable que vous fassiez de l’incontinence fonctionnelle. Elle est très courante chez les patients d’un certain âge dont la maladie sous-jacente ne leur permet pas d’arriver aux toilettes à temps.
  1. Souffrez-vous d’un trouble du métabolisme tel que le diabète ?
    Le type d’incontinence qui vous affecte dépend probablement du stade de votre maladie. Aux stades précoces, c’est sans doute une incontinence par impériosité ou d’effort qui vous affecte, mais avec le temps, cela peut se développer et prendre la forme d’une incontinence fonctionnelle.
  1. Avez-vous un écoulement continu d’urine ou ne rejetez-vous que de faibles jets d’urine à la fois ?
    Alors il est probable que vous souffriez d’incontinence par regorgement. Cela se produit lorsque la vessie est trop pleine, souvent parce qu’elle n’est pas correctement vidée lors du passage aux toilettes. Il est probable que vous ne ressentiez aucun besoin urgent d’uriner.
  1. Urinez-vous au lit la nuit ?
    Officiellement, on appelle cela l’énurésie nocturne, et elle peut toucher aussi bien les adultes que les enfants ayant déjà fait l’apprentissage de la propreté.
  1. Outre l’incontinence urinaire, trouvez-vous que vous contrôlez aussi moins bien vos intestins ?
    Si oui, il est possible que vous soyez atteint.e de double incontinence, ce qui signifie que vous avez une incontinence à la fois urinaire et intestinale. Vous trouverez ici de plus amples informations sur l’incontinence intestinale (fécale).

Qu’en disent les personnes qui en sont atteintes ?

Écouter les expériences vécues par des personnes souffrant du même trouble que vous est l’une des meilleures façons de vous sentir accompagné.e dans votre parcours. Que vous soyez patient.e ou aidant.e, vous pouvez être certain.e que de nombreuses personnes sont passées par les mêmes doutes et les mêmes inquiétudes que vous. Vous trouverez ci-dessous des témoignages sous forme d’articles de blog abordant toute une série de questions liées à l’incontinence :

Si ces contributions vous ont paru utiles, regardez les témoignages vidéo publiés dans notre rubrique Autres ressources.

Références

Lee SH, Cho ST, Na HR, Ko SB, Park MH. Urinary incontinence in patients with Alzheimer’s disease: relationship between symptom status and urodynamic diagnoses. Int J Urol. 2014 ; 21(7):683-687.

Bladder Dysfunction in Parkinson’s Disease [Internet]. 2017 [consulté le 29 juillet 2020]. Disponible sur : https://parkinsonfoundation.org/wp-content/uploads/2017/04/Bladder_DysfunctionPD-RandyStephenson.pdf.

Functional Incontinence (Incontinence fonctionnelle) [Internet]. 2019 [consulté le 29 juillet 2020]. Disponible sur : https://www.webmd.com/urinary-incontinence-oab/functional-incontinence.

La Source [Internet]. 2018 [consulté le 29 juillet 2020]. Disponible sur : https://www.canadiancontinence.ca/pdfs/Source-2018/The-Source-2018-English.pdf.